JE “Portraits de pays dans les collections jeunes publics”, le programme

Portraits de pays dans  les collections jeunes publics
  (Europe/Amériques, XIXè-­‐XXIè  siècles) , 11 mars, U. Rennes 2

 
 
Du récit de voyage imaginaire du début du XXe siècle aux documentaires fictionnels des années 1950 ou ceux d’aujourd’hui, le genre du « portrait de pays » forme une importante catégorie de la littérature pour la jeunesse, même si ce terme est encore peu usité pour désigner ces ouvrages qui présentent, directement ou indirectement, des territoires.

Il s’agit d’ouvrages destinés aux enfants pour dire l’espace et la spatialité, décrire l’ici et l’ailleurs, par le texte et/ou par l’image, par la fiction ou le documentaire, par la photographie ou l’illustration graphique.

Ces livres, majoritairement rassemblés sous formes de collections déterminées, proposent une « connaissance du monde  », conjuguent la notion de spatialité avec celles de pays, au sens large de l’acception du mot, d’identité nationale ou régionale et d’altérité.

Ces séries ont souvent été pensées pour faire connaître la vie d’enfants d’ailleurs, avec l’intention de contribuer à la paix entre les peuples. Avec le temps, ces intentions ont évolué vers de nouvelles préoccupations (construction européenne, écologie, solidarité …).

Au cours de cette journée d’étude, il s’agira d’abord de dégager les marqueurs de généricité du genre et de démontrer qu’il y a bien une conscience générique de ces ouvrages chez leurs créateurs.

Nous tenterons ensuite de mesurer l’importance de la logique de la collection et de la série dans ces productions. Nous envisagerons également d’étudier comment s’articulent dans ces portraits les relations entre textes et images. Il s’agira enfin de tenter de poser les balises d’une histoire des portraits de pays jusqu’à aujourd’hui et pour ce faire nous observerons aussi des collections plus spécifiques, celles des manuels de langue étrangère à destination d’élèves du secondaire.

9h Ouverture par Gaïd Le Maner Idrissi, vice-présidente à la recherche.

Introduction de la journée d’étude, Laurence Le Guen, Christine Rivalan Guégo, Catherine Sablonnière.  

CONSTRUIRE UNE IDENTITÉ
9.30 Christophe Meunier (université de  Tours).
  Construire un capital géographique, l’exemple de la collection « This is the… World » de Miroslav Sasek.

10.00 Christine Rivalan-Guégo (université Rennes2).
  Un pays peut en cacher un autre. Les petits Espagnols dans la série Le Monde des Éditions Piccoli.

10.30 Denis Rodrigues (université Rennes2).
Portrait d’Espagne et d’Amérique latine : quand le miroir déformant de l’idéologie s’en mêle…

11.00 Pause 15 min.

11.15 Simon Roguet  (librairie M’Lire, Laval).
  Quels ouvrages chez quels éditeurs aujourd’hui ? Qui sont les lecteurs ?


12h déjeuner (P710).

12h45 BU rencontre avec Lily Franey, photographe.  

DIVERSITÉ DE PRODUCTION
14.30 Eléonore Hamaide-­Jager  et Florence Gaiotti (université d’Artois).
  Portrait de pays en collection jeunesse dans le fonds du CRILJ (1980-2010).  

CONSTRUIRE DES PORTRAITS DE PAYS POUR ENFANTS : L’IMAGE AU CŒUR
15.30 Catherine Sablonnière (université Rennes2).
 De l’exploration d’horizons lointains à la découverte des sociétés contemporaines dans les bibliothèques « de instrucción y de recreo » en Espagne (1867-1930), entre collections populaires et collections jeune public.


16.00 Laurence Le Guen (université Rennes2).
  De la collection « Children of all lands stories » aux « Enfants du Monde » : peindre le portrait de l’ailleurs en photographies et en mots.


 16h30 Bilan et clôture.


 18h vernissage de l’exposition Lily Franey à la Galerie la Chambre Claire

EXPO PHOTO PORTRAITS D’ENFANTS

J E , T U , I L , E L L E , N O U S A V O N S D E S D R O I T S !
Militante de longue date, Lily Franey a voyagé et photographié partout où l’homme souffre. Elle a parcouru l’Afrique de l’ouest et du sud, le Guatemala, le Kurdistan, le Laos, le Liban, Madagascar, le Viet Nam, et a ramené de multiples images témoignant des conditions de vie difficiles, mais aussi des joies de ces enfants d’ailleurs, si lointains et pourtant si proches de nous.  

Chaque 20 novembre, nous célébrons l’anniversaire de la signature de la Convention internationale des droits de l’enfant. L’exposition « Je, tu, il, elle, nous avons des droits !» invite le spectateur à partir à la rencontre des enfants du monde en vingt-deux portraits accompagnés des grands principes de la convention.

Lily Franey sera présente à la bibliothèque universitaire le mercredi 11 mars à 12h45 pour un temps de rencontre avec le public, ainsi qu’au vernissage de l’exposition à 18h.