A boy’s vacation abroad, journal d’un Américain en Europe

Ce très élégant jeune homme dont le portrait figure en frontispice de l’ouvrage publié à Boston en 1906, A boy’s vacation abroad ; a American boy’s diary of his first trip to Europe, est C.F. King Jr, élève de la St John’s School de New York.

Entre le 5 juillet 1906 et le 25 août 1906, le jeune homme et son frère cab accompagnent leur père en Europe  et traversent The Old World : la France, la Suisse, l’Italie, la Grèce, la Turquie, La Bulgarie, La Serbie, l’Allemagne, la Hollande.

Texte, photographies et légendes témoignent de ses rencontres à bord des différents moyens de transports empruntés, de ses visites, des spectacles auxquels il assiste et des quelques-rares-difficultés qu’il rencontre.

Comme il l’annonce en préface, la finalité de ce « journal » est double : -mémorielle : « recall the pleasant time i had on the trip »

-utilitaire : « everyone who goes abroad for the first time will use this book as a guide ».

Une autre finalité apparaît dans les quelques lignes qui terminent le journal : « I am sure i learned a lot of the world and the people in it. I learned to love America more and have become actually proud that I am an American. We are cleaner, better, brighter, and happier in this country. Truly it is God’s own country !”

Cet ouvrage s’inscrit dans les portraits de pays d’avant la Seconde Guerre mondiale,  destinés,  le plus souvent, à construire l’identité nationale, par opposition ou rapprochement, et à former le jeune lecteur à l’esprit patriotique. En somme, s’il est intéressant de se former en voyageant, il encore mieux de retrouver son nid !

Bonnes vacances !

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.