Humains, trop humains, les animaux de Jean Tourane

Photographe animalier, Jean Tourane (1919-1986) réalise dans les années 50 de nombreux livres pour enfants illustrés de ses photographies d’animaux : Brigitte, puis Firmin, en 1952 aux éditions « Ides et Calendes », Brigitte et Fanette, Maître Roux, Micouchet l’imprudent, en 1956 pour les « éditions de l’Atlantique ». Le Chat, la Belette et le Petit Lapin, en 1958, une adaptation de la fable de la Fontaine, etc …

C’est en 1955 qu’il passe à la réalisation cinématographique  pour avec enfants avec Une fée pas comme les autres, produite par Del Duca. Le succès du film entraîne une commande de la RTF pour la série de Saturnin le Canard, qui donne rendez-vous aux téléspectateurs français chaque dimanche soir. Ces films seront à leur tour novellisés en albums photographiques : Saturnin le poète, La fête au village, le voyage de Saturnin…

Tous les comédiens de Jean Tourane sont des animaux. Mais au contraire d’Ylla qui photographie les siens en respectant leur animalité, tout ceux de Jean Tourane sont dressés et anthropomorphisés, à la manière de Harry Whittier Frees.

Oie motorisée, pékinois artiste peintre, lapin chauffeur de camion, renard coiffeur et canard poète, ils évoluent dans un monde à leur taille, garni d’objets en modèle réduit,  imitation du monde réel et adulte.  Le texte aussi renforce cette humanité :  les animaux-personnages s’animent, parlent, agissent, pensent, imitent l’être humain, signifient toujours quelque chose, et comme l’a écrit Roland Barthes, « ce quelque chose est toujours entièrement socialisé, constitué par les mythes ou techniques de la vie moderne adulte ».

Ces animaux semblent bien humains, trop humains et l’imaginaire de l’enfant ne se développe que dans la conscience qu’il a  de l’impossibilité de voir un canard skier ou un cochon fumer la pipe !

 

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.