Sotlugg och Linlugg, féérie suédoise !

Dans le genre des ouvrages photographiques mettant en scène des poupées, marionnettes et autres petits objets hétéroclites, il faut ajouter cette collection qui vient renouveler dans les années 40-50, en Suède, l’illustration des contes.

L’auteure suédoise Karin Fryxell (1911-2003)  fabrique ses poupées, les met en scène dans des décors réels et les photographie. La collection connaîtra un vrai succès, comme en témoigne la publication de 15 ouvrages, une adaptation pour la télévision et leur réédition dans les années 80.

On pense immédiatement aux Histoires d’Amadou, publiées aux Editions du Cerf volant, puis à La Guilde du Livre, dans les années 50. Mais la ressemblance s’arrête à la conception du livre. Amadou avait toutes les réflexions et attitude d’un vrai petit garçon, ce qui chagrinait bien les lecteurs lorsqu’ils découvraient dans l’atelier de Suzy Pilet qu’il n’était qu’une poupée de chiffons. Ces deux trolls Sotlugg et Linlugg vivent, eux, dans un monde imaginaire peuplé de sorcières, fées et autres monstres.

C’est sans doute ce petit air de « féérie au sein de la vie quotidienne »  que prennent ces histoires, qui a séduit tant  de lecteurs. La photographie dans des décors naturels de ces êtres tirés des contes, permet le mariage entre réel et féérique, ce qui anime bien chaque enfant lecteur.

La photographie, révélatrice de merveilleux ?

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.