Livre d’ enfants pour parents qui ne sont pas encore des grandes personnes

Dans les livres pour enfants dressant le portrait d’animaux par le texte et par la photographie, il est plutôt coutume de mettre en scène un chien, un chat, un lapin, un ourson, animaux qui ont plutôt la faveur des jeunes lecteurs. Difficile d’humaniser un serpent !

Pourtant, c’est ce que propose la photographe Thérèse Le Pratt en publiant chez AMG en 1953, Le petit Python explorateur, en collaboration avec Philippe Stern.

Il s’agit d’un conte, dans lequel un python découvre le monde pour lui bien étrange d’un appartement parisien et se lie d’amitié avec le jeune propriétaire des lieux.

Le texte entre guillemets rapporte à chaque page le témoignage des deux personnages. Le lecteur découvre d’abord la voix étonnée du python  : « Ce sont quand même de drôles de bêtes, celles qu’on trouve dans les appartements » dit-il lors sa rencontre avec un dinosaure en peluche, ou bien encore « On est bien dans cet arbre, il y fait chaud, il y fait clair, mais les arbres n’ont pas de feuilles », constate-t-il alors qu’il s’enroule autour d’un lampadaire. Le serpent se moque également des habitudes humaines : « Quel désordre, ce que les hommes peuvent sortir de choses de leurs poches ! ».

C’est ensuite le jeune garçon qui prend  la parole pour s’émerveiller de ce que son compagnon sait faire :  « Il a pris l’habitude de venir me dire bonsoir dans mon lit, il passe la nuit avec moi » explique-t-il au lecteur. D’ailleurs cet animal est si proche de lui, qu’il lui propose même de regarder les photos réalisées par Ylla pour le livre Des bêtes.., « pensant que cela l’intéresserait ».

Le texte, qui joue sur la drôlerie des interprétations des personnages, s’appuie s’également sur une mise en page originale, faite de photographies détourées, découpées, et sur une typographie qui suit le contour des images.

A sa sortie, ce « livre d’ enfants pour parents qui ne sont pas encore des grandes personnes » selon l’éditeur, a fait l’objet d’une présentation officielle lors d’une soirée « littéraire » organisée à St Germain des Prés en présence de la photographe, mais également du python « More »  et de sa dresseuse, membre de la troupe du cirque Bouglione.

Thérèse Le Prat est célèbre pour ses photographies réalisées en Afrique et en Asie mais également pour ses portraits de de comédiens . C’est là son unique livre pour enfants.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *