Nativité

 

Laure Albin-Guillot met en scène et photographie pour cette Nativité, les santons de Noël  de Louise-Edmée Chevallier en 1946.

La jeune céramiste, collaboratrice de l’atelier Primavera, s’est fait une spécialité de ses petites  figurines qu’elle a déjà exposées dans de nombreux salons organisés par La société des artistes décorateurs.

Cet ouvrage s’inscrit dans ce courant des années 30-40 pour renouveler  l’imagerie populaire et religieuse. https://miniphlit.hypotheses.org/122

La même année, les deux artistes ont déjà proposé une illustration photographique d’un récit littéraire,  Suite d’illustrations pour le Grand Meaulnes d’ Alain Fournier, Ed° Henri Colas.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.