Merry Jingles : a book for the little ones.

 

Petite trouvaille dans les livres de mon corpus américain, cet ouvrage  de 1901, signé Sarah L. Moore : Merry Jingles : a book for the little ones.

Sur la couverture, le portrait photographique d’une fillette surplombe un oriflamme, dans lequel figurent le nom de l’auteur et celui de l’illustrateur Harry Webster. Le tout est encadré d’une frise décorée de motifs floraux. Il faut attendre la page de garde pour trouver le nom de la photographe, Helen Nichols.

Le livre commence sur une adresse aux enfants sous le titre « Good Morning » et se termine, 61 pages plus tard,  par un « Good night ». Le livre est entièrement consacré aux activités de l’enfant, avec ses abécédaires, dont un entièrement illustré par la photographie, ses comptines, fabulettes, et autres petites histoires d’animaux ou de cirque.

L’ouvrage est illustré de multiples illustrations, dessins ou ornementations florales, dont certaines en couleurs, mais surtout de 48 photographies.

Portraits d’enfants, en médaillon, ou photographiés dans de petites mises en scène, elles sont régulièrement imprimées sur la page de gauche, et le texte, poésie ou comptines, est imprimé en page de droite. Texte, illustrations dessinées et photographies se répondent.

A l’éclectisme du contenu du livre répondent une typographie et une mise en page du texte variées, les illustrations se mêlant aux mots, les recouvrant parfois. Le lecteur, dont l’attention zigzague des unes aux autres,  se trouve face à un livre-jeu.

On notera une prédominance du dessin sur la photographie, laquelle est régulièrement encadrée de motifs floraux, comme si  les auteurs avaient voulu tempéré  son aspect moderne ,  en réintroduisant des motifs auxquels le lecteur s’est habitué dans sa fréquentation d’ ouvrages plus classiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *