Toni Frissell’s books for children

La photographe Toni Frissell (1907-1988) est plus connue pour ses photographies de mode et de célébrités, publiées dans Vogue, le Harper’s Bazaar et Sports Illustrated, et pour ses clichés pris pendant la deuxième guerre mondiale en tant que photographe indépendante.

Toutefois, on découvre trois livres pour enfants dans sa bibliographie  : A Child’s Garden of Verses, en 1944, est une interprétation par la photographie des poèmes devenus classiques, de Robert Louis Stevenson, publiés en 1885, pour laquelle elle photographie son fils et sa fille.

My  Shadow, Copyright Librairie du Congrès.

 » I have a little shadow that goes in and out with me,
And what can be the use of him is more than I can see.
He is very, very like me from the heels up to the head;
And I see him jump before me, when I jump into my bed.
The funniest thing about him is the way he likes to grow—
Not at all like proper children, which is always very slow;
For he sometimes shoots up taller like an india-rubber ball,
And he sometimes gets so little that there’s none of him at all. »

En 1946 elle illustre le conte de Sally Lee Woodall, The Happy Island, «  A camera Tour of Bermuda, seen through the eyes of children », (Popular Photography, janvier 1947),   et en 1948, elle propose sa version photographique des nursery rhymes, dans Toni Frissell’s Mother Goose.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.