Les hommes de l’air et la photographie

 

2716860769

En 1910, paraît, à la Librairie Félix Juven, « Les hommes de l’air (Roman de sport et d’aventures) entièrement illustré par la photographie ».

Cet épais roman pour adolescent (330 pages) plonge son héros, Robert le Briquire, dans des aventures rocambolesques, des bureaux du ministère de la sûreté à Paris, jusqu’à l’Allemagne de Guillaume II, en passant par la cour d’Angleterre, qui lui donneront l’occasion de sauver la paix en Europe.

On y retrouve tous les progrès techniques du début du vingtième siècle, le cinématographe, le vol en dirigeable, le scaphandre, jusqu’à des inventions qui amusent le lecteur d’aujourd’hui : la photographie couleur, le téléphone sans fil … On ne peut que penser à Jules Verne ou à Nadar en lisant ces pages.

La photographie, en pleine page, ou dans le texte, illustre le récit, par des tableaux photographiques mettant en scène les principaux protagonistes. Réalisée en studio, elle est en fait le plus souvent reproduite en similigravure ou redessinée.

Son auteur, Hugues Le Roux (1860-1925) est journaliste, écrivain, homme politique, et surtout grand admirateur d’exploits sportifs. Son roman est d’ailleurs dédié aux aviateurs Aubrun, Leblanc, Legagneux, « Vainqueurs du Circuit de l’est, qui ont fait mon rêve vivant ».

Le livre a été réédité en 2013 chez Hachette, dans un partenariat avec la BNF.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *