Zoopoétique (suite): a day with Mike the monkey

William M. Rittase , Edward Stern & Company, Philadelphia , 1934, 24 pages

Les photographies sont signées William Rittase,  photographe américain surtout connu pour ses photographies industrielles. Il réalise néanmoins ces deux ouvrages pour la jeunesse : A day with Mike the Monkey et Circus days and what goes on back of the big top pour la Edward Stern & Company en 1934.

Dans A day with Mike the Monkey, une courte préface donne aux lecteurs des connaissances sur la vie des singes capucins, leur habitat, leur nourriture, leur localisation. La préface est signée de L’ Academy of Natural Sciences of Philadelphia, qui donne une caution scientifique à l’ouvrage.

Dans le corps de l’ouvrage, les double-pages accueillent de deux à quatre photographies en noir et blanc, qui occupent la plus grande partie de l’espace.  Mike the Monkey, singe capucin domestiqué, est photographié dans ses multiples activités qui ressemblent fortement à celles d’un jeune lecteur. Un petit texte, rédigé à la première personne, donne la parole au singe qui commente ce qu’il fait dans un langage très simple. Le livre est bien une fiction destinée à de jeunes enfants.

Le singe est un animal récurrent en littérature, depuis les fables d’Ésope jusqu’aux plus récents ouvrages pour la jeunesse, qui jouent de façon régulière sur la  proximité entre l’homme et l’animal, le second souvent utilisé comme un double du premier, pour se moquer, servir d’exemple ou faire rire comme les Fagotin du XVIIème…

Sur le site de Babelio, d’autres ouvrages qui mettent en scène des singes : https://www.babelio.com/liste/6536/Les-singes-dans-la-litterature


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.