Les livres photographiques de Gilbert Cousland

My Little ABC … Pictorial alphabet prepared and photographed by G. Cousland , 1934, Collins, Londres, 32 pp.

My little farm friends, My little london book, My little ABC, What my camera saw behond the farm gate, Zoo friends, My little counting book, My Little Bedtime Stories… Ces livres, publiés dans les années 30 à Londres chez  Collins, ont pour auteur le photographe américain Gilbert Cousland connu pour ses photographies publicitaires.

Il fait siennes  les thèses des mouvements éducatifs progressistes et met la photographie au service des apprentissages dans ses imagiers, abécédaires, livre à compter, nursery rhymes…

 Ainsi, la double page de l’abécédaire My Little ABC…  propose en page de gauche  une lettre, initiale du mot en dessous, reproduite dans une double typographie pour une autre édition, et en page de droite la photographie de l’objet correspondant. Présentation et finalité sont classiques. L’enfant est invité à reconnaitre, nommer et mémoriser des objets photographiés . L’abécédaire est  complété par deux pages de lettres à découper, incitation à fabriquer de nouveaux mots.

Le livre dépasse la simple présentation d’objets du quotidien. Les objets, les végétaux et les aliments, sont mis en scène  et semblent prendre vie, à l’image du parapluie  dégoulinant  qui abrite une jeune femme élégante, dont on ne distingue que le dos. L’œuf est placé dans un coquetier ne saurait se déguster sans une tasse de lait. La montre est toute petite dans les doigts de la main de l’adulte et ses deux aiguilles nous donnent l’heure. Un jeune indien sort de son tipi et fixe le jeune lecteur d’un regard peu amène.

Pourtant, malgré ce semblant d’animation,  ces objets photographiés sous une vive lumière électrique et sans contexte réel semblent étrangement figés et sortis d’un monde irréel, surréel, à l’image de la pomme qui semble contenir un  véritable œil plein de larmes.

My Little ABC … Pictorial alphabet prepared and photographed by G. Cousland , 1934

Dans My Little Nursery Rhymes en 1937, Gilbert Cousland  illustre cette fois des comptines à l’aide de petites mises en scène de figurines et poupées un peu effrayantes. Le jeu d’ombre et de lumière, s’il donne de la profondeur au petit tableau, ajoute une note peu rassurante.

My Little Nursery Rhymes , Collins, 1937

 On retrouve dans ses ouvrages un prolongement de son travail pour la publicité  et son goût pour le jeu avec les objets, les lettres et les ombres :

Exemples de publicités réalisées par Gilbert Cousland et parues dans Arts et Métiers graphiques de 1932.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.