Nanouk l’Esquimau

« I wanted to show the Innuit (Eskimo). And I wanted to show them, not from the civilised point of view but as they saw themselves as « we the people ». Robert J. Flaherty.

Dès 1914, Robert J. Flaherty photographie et filme les Inuits. En 1921, il réalise son documentaire, Nanook of the North, qui l’inscrira aux yeux de la postérité comme l’inventeur du film documentaire.

Robert J. Flaherty ambitionne de faire découvrir les habitants de ces contrées glacées, sans stéréotype ni folklore, et de faire émerger le sentiment d’une identité commune. Pour le tournage, il s’immerge totalement dans la vie du village, partage le quotidien d’une famille, implique totalement les habitants dans l’écriture du récit, dans la mise en scène et dans le tournage, en les invitant à se muer en acteur de leur propre personnage. Le film est à la fois documentaire et fictionnel.

My Eskimo Friends Nanook of the North, publié chez Doubleday, Page & Company, accompagne la sortie du film. Il est signé Robert J. Flaherty et Frances Hubbard Flaherty, son épouse. L’ouvrage est illustré d’un frontispice en couleur, de 18 photographies de ses personnages et de scènes de danse, de chasse, de pêche et de construction d’igloo. Robert J. Flaherty y fait le récit de l’expédition et du tournage.

Cet ouvrage fait le portrait d’un pays à travers la présentation de ses habitants et de leurs coutumes, par la photographie et le texte. Il prend en même temps la forme du récit de voyage et du souvenir de tournage rédigés par un authentique ethnologue.

En 1925, Julian W. Bilby publie son propre Nanook of the North chez Arrowsmith, à Londres, avec 29 photographies, dont 18 sont réalisées au moment du tournage du film de Flaherty et sont fournies par la société de production. D’autres sont probablement des photographies réalisées par Flaherty lui-même. L’éditeur précise que l’auteur y fait le récit de la vie typique d’un esquimau avec des « mots », alors que le film écrivait ce récit avec des « images ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.