My village books, portraits de pays (suite)

La série des « My village books » produite entre 1956 et 1974, et publiée par Pantheon Books à New York, a fourni plus d’une vingtaine d’ouvrages à l’histoire du portrait de pays pour enfants, avec des titres comme My village in Israël (1959), My village in Greece (1960), My village in Japan (1966), etc… Elle est signée du couple de photo-reporters Sonia et Tim Gidal.

Chaque ouvrage de la série fonctionne de la même façon et le dispositif est présenté au lecteur dès la couverture : sur la photographie, un jeune garçon de 9-10 ans, parfois affublé d’un vêtement typique, ou accompagné d’un animal local, sourit, immédiatement sympathique. En arrière plan, ou sur une autre photographie, le décor est visible : un village allemand, avec ses maisons peintes et sa montagne enneigée, un douar marocain, planté sur une colline, etc…

Le titre lui-même fournit au lecteur des indices sur ce qui va suivre : l’enfant va présenter, à la première personne, la communauté dans laquelle il vit, donner des informations sur la nourriture, les fêtes locales, l’école, la vie à la ferme, sa famille et ses voisins…

Une fois franchit la couverture, une carte présente le pays, un glossaire fournit au lecteur les mots usuels et une cinquantaine de photographies documentaires soutiennent la voix du narrateur qui raconte la vie dans un village au cours d’une journée. L’ouvrage condense, à travers cet enfant et ce lieu, tout ce qu’il faut savoir sur le pays. La partie, pour le tout…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.