Ducky daddle’S party

L’américaine Bertha Parker Hall réalise au début du XXème siècle plusieurs ouvrages photo-illustrés pour enfants, publiés chez E. P Dutton and Cie à New York.

Celui-ci est le premier à mettre en scène Ducky Daddle, en 1918, une peluche canard, qui invite ses nombreux amis pour sa fête d’anniversaire. Parmi ses invités figurent sa meilleure amie, la poupée en chiffons Sally Jane, deux poupées ayant perdu un bras et n’ayant jamais eu de quoi se vêtir, deux autres répondant aux prénoms de Mac et donc écossaises, et une autre à l’effigie de Jeanne d’Arc…

Tandis que la fête bât son plein et que les invités chantent “The farmer takes a wife”, le héros du jour et sa complice désobéissent, s’échappent de la fête, vont délivrer les cochons et réveiller le bébé dans son berceau… Mais, tout est bien qui finit bien et Ducky Daddle promet “I am never, never going to desobey you again”.

L’ouvrage est dédicacé à Mary, qui possède “both the toys and the author”. Il est illustré de 24 tableaux photographiques mettant en scène les jouets d’une petite fille, dans un décor à leur taille, mais également en extérieur. Il offre à sa première lectrice des “vues” de ce que font ses jouets lorsqu’elle dort ou lorsqu’ elle joue.

Cet ouvrage est un nouvel exemple des ces productions américaines du début du siècle, réalisées par des femmes photographes, qui trouvent dans les ouvrages pour enfants un débouché pour leur pratique amateure, et contribuent ainsi à renouveler et enrichir la production pour la jeunesse, par la photographie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.