Ma famille

Découvert à la troisième journée dédiée aux rapports entre littérature pour la jeunesse et photographie, ce petit ouvrage plein d’humour présente, sur chacune de ces pages, les membres d’une famille symbolisés par des meubles photographiés. Les photographies sont travaillées, complétées de graphismes, détourées et collées sur un fond de couleur uni et décontextualisé.

Le choix des meubles résonne avec le caractère ou le physique de la personne désignée : Pépé Ernest est symbolisé par un fauteuil, dont l’assise rappelle la bedaine du grand-père. L’arrière grand-mère complètement « sourdingue » prend l’image d’un phonographe, qui l’inscrit dans le temps et rappelle également le cornet acoustique. La grand-tante et ses copines prennent les traits de chaises de camping à fleurs des années 1970 qui évoquent instantanément les bavardages des vacances.


Chaque portait est accompagné d’un titre, au dessus du personnage présenté, dont les mots et la typographie redoublent le message de l’image. Chaque membre de la famille de cet album de famille est donc construit par l’assemblage des mots, des images et des échos qu’il provoque dans les souvenirs des parents-lecteurs.

Pour l’ouvrage Mes Amis, Anne-Caroline Pandolfo et Isabelle Simler reproduisent le même dispositif.


Une réflexion sur « Ma famille »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.