Arts et Métiers Graphiques, revue et maison d’éditions

 

amg

En 1927 naît la luxueuse revue Arts et métiers graphiques, à l’initiative de Charles Peignot, dirigeant des imprimeries Deberny-Peignot. Elle paraîtra tous les deux mois jusqu’en 1939, avec un tirage de 4000 à 5000 exemplaires

Son ambition est clairement d’être la luxueuse vitrine du savoir-faire français  en matière d’imprimerie et de typographie et de s’adresser par ce biais aux industriels du livre et de la publicité.

De nombreux collaborateurs prestigieux viendront ponctuellement participer à l’aventure parmi lesquels André Malraux, Pierre Mac Orlan…et Paul Valéry qui, dans le premier article du premier numéro, « Les deux vertus du livre », rappelle que  « l’esprit de l écrivain se regarde au miroir que lui livre la presse. »

En mars 1930, un numéro spécial est consacré à la photographie, qui, jusqu’à cette date, avait été largement ignorée. 130 clichés choisis par Emmanuel Sougez, parmi les grands noms de la photographie des années 30, accompagnent un texte de Waldemar Georges, « Photographie vision du monde » . Dans ce texte, le critique d’art déplore que l’illustration photographique moderne n’existe qu’à l’état embryonnaire, et prédit qu’ « en tant que corollaire du texte, en tant qu’accompagnement optique d’un art verbal, en tant que libre transmutation de « la substance littéraire », l’illustration par la photographie peut entièrement renouveler l’art du livre. »

Il annonce en conclusion que « notre siècle sera l’âge d’or de la photographie, l’image, cette manifestation de l’idiome visuel triomphe du style écrit, cette traduction abstraite de la pensée ».

Dans un nouvel hors-série de 1931, Philippe Soupault prendra le contrepied de Waldemar Georges : « une photographie est avant tout un document et on doit la considérer comme telle. »

La revue tient jusqu’en 1939, grâce à la maison d’éditions fondée parallèlement et qui perdurera jusqu’à son rachat par Flammarion.

Notons que la maison d’éditions a publié plusieurs livres pour enfants illustrés de photographies, dont Le petit lion d’Ylla et Jacques Prévert en 1947, Le petit dan, conte africain en 1948, avec les photographies de Jean Rouch, Le petit python explorateur de Thérèse Le Prat en 1953, Le petit chat  d’Ergy Landau et Maurice Genevoix en 1957.

Pour consulter les différents numéros : http://magazines.iaddb.org/periodicals/AMG

Pour en savoir plus : http://amgweb.rit.edu/

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.