L’Art photographique révélé aux enfants

Quelques éditeurs se sont fixés la mission de faire découvrir l’ Art de la photographie aux plus jeunes, en éditant des compilations de photographies réalisées par des photographes célèbres.

La collection Révélateur, éditée dans les années 1990 par l’Atelier des enfants du Centre Pompidou, propose aux enfants un « premier regard sur la photographie », en regroupant dans un ouvrage-un portfolio ; l’idée même d’insérer photographies et textes dans ce format d’ouvrage est déjà un parti pris artistique-19 photographies de « grands maîtres », parmi lesquels Brassaï, Boubat, Koudelka, Kertesz, en noir et blanc ou en couleur, classées par thématique : feuilles et feuillages, murs et fenêtres, l’eau, etc…

Ces clichés sont accompagnés d’extraits de textes de la Littérature, choisis pour la thématique commune qu’ils abordent et qui sont censés dialoguer avec les images. Ces écrits fonctionnent en fait comme des « suppléments d’Art » donnés aux images photographiques avec les signatures de Borges, Breton, Char, Platon…

En 1995 Gabriel Bauret et Grégoire Solotareff propose Album, édité par L’École des Loisirs, un imagier, recueil de photographies de maîtres, en couleur ou en noir et blanc, accompagnées d’un mot. L’idée est de retenir des photographies d’artistes « qui désignent quelque chose de concret »  et de « choisir des mots du vocabulaire courant, pas trop éloigné de l’univers des enfants », selon les auteurs eux-mêmes.

Dans le même genre, en 2006, Marie Houblon publie, chez Tourbillon, Mais …que font-ils, un recueil de 150 photographies puisées dans le fonds de l’agence Magnum (signées Henri Cartier-Bresson, Raymond Depardon, Josef Koudelka…) accompagnées de mots. Il est question par l’image et les mots de répondre à la question du titre : « Mais que font tous ces personnages ? Ils dansent, ils attendent, ils jouent… ils vivent ».

Dans ces ouvrages, les mots qui accompagnent les photographies se focalisent sur un détail de l’image, orientent sa lecture. Le lecteur conserve toutefois toute la liberté de s’en échapper pour fixer son œil sur d’autres éléments, laisser parler son imaginaire.

Au final, rien, dans ces ouvrages, n’est dit de la technique, du courant dans lequel s’inscrivent ces photographies, de leur spécificité, de la place de l’artiste, de ses choix…Il s’agit de proposer à l’enfant de belles images et de les faire parler.

Deux questions se posent : est-ce que ces ouvrages constituent réellement de « véritables approches de l’ Art photographique » comme le proclame l’éditeur de Mais …que font-ils ? Est-ce que ces compilations d’œuvres des « maîtres de la photographie » peuvent être envisagées comme des « mises en bouche » pour aller plus loin dans la découverte de l’ Art des photographes ?

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.