Captain Kodak

Captain Kodak, a camera story, Lothrop Publishing Company, Boston.

C’est en 1898 que paraît cet ouvrage d’Alexander Black, écrivain, journaliste, photographe, inventeur du « Picture Play », auteur d’un manuel pour photographe amateur, Photography indoors and out, a book for amateurs,  et de nombreux romans illustrés par la photographie.

« Everybody seemed to have a camera except us ! »se lamente un des personnages au début de l’ouvrage. C’est qu’en cette fin de XIXème siècle, grâce à l’invention du « Press the button », allusion au slogan lancé pour accompagner la commercialisation du Kodak,  tout le monde photographie et les clubs d’amateurs se multiplient.

Ce roman d’aventures d’une bande d’enfants membres d’un club de photographes,  est surtout un prétexte pour faire la preuve de tout ce que le Kodak permet : Immortaliser l’indien Walking Dog, ramener le souvenir des buildings de New-York et des rues de Brooklyn, celui des animaux du zoo, voir la fiction prendre forme grâce à ces saynètes jouées et photographiées, faire de  l’art, en photographiant des fleurs dans un vase, ou un bateau  sur la mer… Posséder un Kodak c’est vivre de nouvelles aventures et maîtriser une nouvelle technologie ! Pour seulement 25 dollars.

Pour en savoir plus sur Alexander Black : http://www.victorian-cinema.net/black


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *